BEAU & FORT : le premier resto-fromagerie de Paris

Amateur de fromage depuis sa plus tendre enfance, Damien Richardot a grandi dans les Alpes au coeur des montagnes. Détenteur d’une grande soif d’entreprendre, c’est tout naturellement que Damien quitte son premier emploi d’ingénieur pour ouvrir son premier restaurant avec la volonté de proposer un nouveau lieu de vie où l’on se sent bien.

Suite à ce premier succès, Damien Richardot ouvre plusieurs autres restaurants à Paris. En 2018, il rencontre Pierre Gay, Meilleur Ouvrier de France fromager, et tous deux décident de s’associer pour proposer rue du Faubourg Montmartre un concept atypique : BEAU & FORT. Cet espace hybride est un vrai lieu de vie sur 300m2 où on se retrouve pour manger des plats autour du fromage et d’autres produits artisanaux mais également pour acheter ses fromages. En effet, la boutique propose à la vente plus de quatre-vingt références de saison.

BEAU & FORT a rejoint l’aventure Nelio et propose aux mordus de fromages plus de soixante références de fromages livrées dans l’heure jusqu’à votre domicile.

Découvrez le portrait chinois de Damien :

– Si vous étiez un fromage vous seriez…? Le Langres : un caractère atypique, plutôt moche à l’extérieur mais très BEAU à l’intérieur.

– Si vous étiez un plat d’enfance vous seriez…? Jambon-purée maison ou Jambon-coquillettes…ma maman me cuisinait ça quand j’étais malade, du coup je faisais semblant de l’être.

– Si vous étiez une recette vous seriez…? Le gratin Dauphinois avec un secret sur le dosage de l’ail et de la proportion lait-crème qui fait toute la différence…bon je ne suis pas forcément objectif, vous parlez à un Dauphinois !

– Si vous étiez un chef vous seriez…? Je trouve qu’Alain Passard révolutionne la cuisine. J’aime beaucoup le style de Yotam Ottolenghi : Beau-Simple-Bon. Mais je ne connais personnellement aucun des 2. Et surtout, sans prétention, je ne rêve d’être personne d’autre, je suis heureux dans ma vie, là où je suis.

– Si vous étiez un petit plaisir gourmand vous seriez…? Pleins j’ai du mal à choisir. Une part de fromage (par exemple un Ossau Iraty) avec le café le matin en vacances. Un carreau de chocolat après le dîner (ça c’est quotidien, une tare familiale !). Les cookies de Franck (le chef de BEAU & FORT) l’après midi (ça c’est mon dernier pécher mignon).

– Si vous étiez un aliment à marier avec le fromage vous seriez ? Du légume, du légume, du légume, franchement essayez c’est top. Par exemple un chou-fleur grillé avec un fromage type Mont d’or.

– Si vous étiez un accord de saveurs vous seriez…? Chocolat + Salé j’adore. On propose ici une gâteau au chocolat + vieux Gouda.

– Si vous étiez un animal vous seriez…? Une vache. Plus précisément de race Salers (trop belles). Franchement elles n’ont pas l’air stressées. Sauf par les mouches vous me direz.

– Si vous étiez un stade de fabrication du fromage vous seriez…? L’affinage évidemment, ça m’arrange de me dire qu’on peut être de mieux en mieux en vieillissant en se laissant façonner par les autres.

Recette des coquillettes au jambon blanc et comté 12mois : 

Pour 4 personnes :

800g de coquillettes

400g de jambon blanc

560g de Comté 12 mois

Un peu de Crème liquide pour lier

Cuire les coquillettes, lier avec de la crème liquide, du Comté 12 mois râpé et ajouter des dés de jambon blanc.

Bonne dégustation!

%d blogueurs aiment cette page :